Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

House of Music


The Vaccines à la Flèche d'Or

Publié par Briac Subrin-Bigot sur 26 Mars 2015, 22:39pm

Catégories : #Concerts

The Vaccines à la Flèche d'Or

Alors qu’un nouvel album est prévu pour le mois de mai, le groupe londonien jouait hier soir dans la petite salle du 20ème arrondissement.

Les Vaccines reprennent les affaires. Fin janvier, ils dévoilaient un nouveau single, "Handsome", à la pop mélodique efficace. Le groupe annonçait quelques semaines plus tard la sortie de leur troisième album, "English Graffiti", prévue pour le 25 mai, et entamaient une série de petits concerts en Angleterre. Ce concert de la Flèche d’Or est ainsi leur premier hors de leur pays en 2015, deux ans après leur dernier passage à Paris.

Le groupe anglais arrive dans une salle comble et commence sans préliminaires par le tube de leur dernier album, "Teenage Icon". Rentre-dedans, les Vaccines embarquent le public (jeune) instantanément. Et ce ne sont pas les chansons rock efficaces qui manquent dans le répertoire du groupe. "Wreckin’ Bar", "Bad Mood" ou "Melody Calling" rythment le concert et laissent peu de places pour les temps morts.

Cette venue du groupe dans la capitale est l’occasion pour les fans de découvrir quelques nouvelles chansons. "Dream Lover" est la première d’entre elles à être jouée et s’impose comme un futur classique du groupe. Elle n’entre pourtant pas dans les canons des chansons des Vaccines : le riff d’intro est lourd et imposant et le tempo lent, ce qui n’empêche pas le refrain de s’imprimer dans l’esprit. La ballade "Want You So Bad" s’annonce aussi comme un des temps fort d’ "English Graffiti".

Habitués aux grandes salles, surtout dans leur pays, les Vaccines savent tout de même s’adapter à toutes les configurations. Sur la scène de la Flèche d’Or, les quatre musiciens profitent de la proximité avec la foule pour interagir avec elle. Surtout, ils se donnent à chaque titre et sont en sueur au bout de deux chansons. Leur énergie va crescendo tout comme la ferveur du public, qui explose sur les tubes "Post Break-Up Sex", "If You Wanna" ou "Handsome", déjà connue par cœur.

Après une autre nouvelle chanson ("20/20"), le climax du concert est atteint sur l’ultime chanson, "Norgaard", où le guitariste Freddie Cowan fini par se jeter dans le public. Pendant un peu plus d’une heure, les Vaccines auront maîtrisé leur sujet dans un concert réussi. En attendant "English Graffiti", en mai.

The Vaccines à la Flèche d'Or
The Vaccines à la Flèche d'Or

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents